Blog d'accompagnement du CRDP Limousin

Un site animé par le CRDP du Limousin

28 janvier 2015
par Pierre Mathieu
0 Commentaires

Conférences internet responsable parents 2015

Voici les nouvelles présentations internet responsable associées à la dotation des tablettes des élèves de sixième des collèges de Corrèze


vinç kiralama
lazer epilasyon

Vous pouvez télécharger la version PDF ici lisible sur votre ordinateur avec un lecteur PDF : InternetResponsableParents2015

Vous pouvez télécharger la version PowerPoint ici si vous désirez l’adapter à votre intervention (merci de citer la source) : InternetResponsableParents2015

Canopé vous propose deux formations complètes pour être au clair avec les différents aspects de l’internet responsable

une version formation pour les parents : http://scenari.crdp-limousin.fr/internet_parents/co/internet_parents_web.html

une version plus conséquente destinée aux enseignants et aux CPE et encadrement des établissements : http://scenari.crdp-limousin.fr/internet_responsable/co/internet_respons_web.html

 

14 janvier 2014
par Pierre Mathieu
0 Commentaires

La conférence parents 2014 en Corrèze

Comme chaque année, la dotation des iPads des élèves de 6ème en Corrèze est conditionnée à la participation à une conférence sur l’internet responsable pour les parents.

Ces conférences ont lieu de janvier à février dans tous les collèges du département réalisées par le groupe de pilotage départemental.

Afin de discuter du contenu de cette soirée avec vos enfants, vous pouvez revoir ou télécharger la conférence en cliquant sur les liens suivants

Modèle 1 :

voir en ligne

INTERNET RESPONSABLE 2014

La version en PDF ci dessous

Iinternet Responsable 2014

télécharger au format PowerPoint

InternetResponsable2014

Modèle 2 :

ConferenceParentsMONEGER

NB : Si vous n’avez pas participé à ces conférences, ou si vous voulez aller plus loin sur ce sujet, vous pouvez accéder gratuitement à une formation du CANOPÉ  beaucoup plus plus complète sur l’internet responsable ci dessous :

http://scenari.crdp-limousin.fr/internet_responsable/co/internet_respons_web.html

 

29 janvier 2013
par Pierre Mathieu
0 Commentaires

Un tutoriel pour paramétrer votre livebox

Avec l’arrivée de l’iPad à la maison, il peut  sembler utile de paramétrer les plages d’utilisation de l’internet sur la tablette de votre enfant.

M Roy, un enseignant de Meyssac vous propose ce petit tutoriel pour vous aider à gérer l’internet pour chacun des matériels de votre foyer.

vous pouvez télécharger ce tutoriel en cliquant sur le lien suivant : DidacticielLivebox

14 mars 2012
par Christophe Rhein
0 Commentaires

Traiter de Facebook en classe

 

Voici un diaporama ainsi que des ressources pour discuter avec les élèves des réseaux sociaux et plus particulièrement Facebook.

Objectif:

Partir de la pratique des élèves pour montrer les intérêts et limites des réseaux sociaux.

Item du  B2i développé dans cette activité :

Domaine 2 – Adopter une attitude responsable

  • L’élève s’interroge et s’informe progressivement sur les lois se rapportant à ses usages numériques.
  • Il identifie les situations de cyber harcèlement et demande de l’aide à un adulte Lire la suite →

14 mars 2012
par Pierre Mathieu
0 Commentaires

Les jeux en ligne

Qu’est ce que c’est ?

Un intérêt croissant leur est porté, y compris au niveau institutionnel en France et en Europe, à travers des mesures politiques et économiques. On s’intéresse à leurs répercussions dans le monde de l’éducation et de la formation, divers points de vue existent sur leur intérêt pédagogique et leur impact sur l’apprentissage. Les jeux de rôle ont aussi un impact sur les adolescents sur une dimension sociale et sur des phénomènes d’addiction.

voir un dossier complet sur : http://eduscol.education.fr/dossier/jeuxserieux/

 

Jeux sérieux et jeux éducatifs
Les jeux éducatifs classiques
 »apparus dans les années 1970-1980, s’adressent aux enfants et adolescents. Les plus classiques permettent d’améliorer la logiques ou les compétences lexicale et syntaxiques. D’autres jeux se basant sur des activités de la vie de tous les jours, telles que la cuisine ou le jardinage, ont pour objectif premier de se familiariser avec un ordinateur tout en s’amusant. »

Les jeux sérieux
 »proposent, quant à eux une réelle formation qui ne s’adresse pas seulement aux enfants mais à une cible beaucoup plus large. La formation professionnelle est un débouché important : plutôt que de mobiliser un formateur, les chefs d’entreprise commandent des formation ciblées, sur un domaine précis de leur activité et forment ainsi leurs collaborateurs en un temps bien déterminé avec un réel résultat. La formation se termine en général par un test de connaissances qui situe très exactement l’employé dans sa progression. Cette méthode, en plein développement, est, il faut le dire, bien acceptée par des salariés de plus en plus formés à l’informatique. Ceux-ci considèrent ce type de formation comme plus moderne et ludique. »

Les limites

Addiction – Concentration – Socialisation

On parle d’addiction quand le jeu vidéo devient le principal centre d’intérêt, voire l’unique, au détriment des autres activités (relationnelle, professionnelle, artistique, scolaire, sportive…) La notion de repli sur soi même est d’ailleurs retrouvée. Cette addiction est particulièrement préoccupante lors de l’adolescence, période importante où jeux et scolarité ne font pas bon ménage.

Des risques liés la dépendance des adolescents aux cyberjeux avec l’isolement de la vie familiale et relationnelle qu’engendre cette addiction.

des risques liés à l’enfance à travers une mauvaise initiation aux habitudes de consommation de multimédia avec les dangers de la mise en place d’une future addiction et/ou de risques d’expositions aux contenus choquants.

 Que faire ?

Ne donnez pas à vos enfants le mauvaise exemple

Les lieux d’usage :Lieux ouverts et lieux d’échange dans la famille

La durée : ne pas dépasser 2 heures d’activités pixélisées par jour. En fin de semaine on peut doubler ce temps atteignant 4 heures.

L’intérêt des parents : limiter le temps de consommation informatique des enfants et de leur proposer des activités ludiques, artistiques et sportives.
L’accès à internet

http://assistance.orange.fr/l-application-ma-livebox-4856.php

http://www.free.fr/assistance/2538-gerer-les-plages-horaires-permettant-ou-limitant-l-acces.html

http://adsl.sfr.fr/neufbox-evolution/internet/controle-parental/

http://www.bbox.bouyguestelecom.fr/services-options/adsl/internet-haut-debit/controle-parental

Pour aller plus loin :

Cyberdépendance : Site dédié à l’usage problématique des nouvelles technologies…
Centre de référence sur le jeu excessif (CRJE) : il développe des activités de recherche, de formation/prévention et d’information. Il est ouvert au grand public et aux professionnels…
Game-Addict.org :  plate-forme de l’addiction au jeu, où médecins, joueurs, parents peuvent échanger leurs points de vue, s’informer…
PédaGoJeux : premier site d’information et de référence sur les jeux vidéo et leurs usages. En ligne, des articles de Marc Valleur, Michael Stora et Serge Tisseron et des conseils aux parents.
Jeux Vidéo Info Parents, Informations pratiques pour permettre aux parents de mieux comprendre les jeux vidéo et de choisir des jeux adaptés à leurs enfants.
Réseau éducation média – les jeux vidéo – la dépendance, article très complet sur le sujet, site canadien : media-awareness.ca
« L’addiction aux jeux vidéo et à la drogue ont le même mode de fonctionnement », professeur Jean-Claude Matysiak, chef de service de la consultation en addictologie du centre hospitalier de Villeneuve Saint-Georges (94), Société, France/Santé 5/06/2003.
Branchés : Impact des médias électroniques au foyer, par Arlene Moscovitch, étude canadienne.
Il n’y a pas d’addiction à l’Internet|aux jeux vidéo par Yann Leroux, psychologue clinicien.
Accroweb site spécialisé sur la recherche, l’étude de la dépendance, les différentes formes d’addiction à internet. Blog, forum et résultat d’une enquête online menée durant 4 ans, Jacky Gautier, pédopsychiatre à Nantes. France
Psychopathologie des jeux en ligne par Thomas Gaon, psychologue clinicien au Centre Littoral (94), membre de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH)

14 mars 2012
par Pierre Mathieu
0 Commentaires

La musique et les téléchargements

Qu’est ce que c’est ?

Une adolescence indissociable de la musique
Les 15-25 ans écoutent de la musique en moyenne deux heures par jour. Ils accumulent les fichiers MP3 sur leur ordinateur, leur lecteur MP3 ou sur leur téléphone portable, les échangent et les écoutent de plus en plus en streaming…

Les ados préfèrent le streaming au téléchargement
Comment se procurent-ils cette musique ? Comme les adultes, les adolescents achètent de moins en moins de disques. Ils se tournent plus volontiers vers le streaming, qui permet d’écouter des morceaux gratuitement sur Internet sans les télécharger.
Une boulimie de musique contre la solitude des ados
Pour le sociologue Michel Fize, on peut sûrement parler d’une peur de manquer. “Cela révèle une peur du vide, qu’il n’y ait plus rien au bout des écouteurs. La musique sert à briser les solitudes ; le face-à -face avec soi-même peut être générateur d’angoisse. Cette boulimie peut donc être une manière de se prémunir contre une éventuelle pénurie.”

La musique, ça se partage avec les amis !
Sociologue Hervé Glevarec.
“L’affichage de ses goûts musicaux devient un vecteur d’expression de soi, de son identité. L’adolescent va alors jouer le double jeu de la conformité, pour s’intégrer, et de l’originalité, pour se démarquer.”

Les limites et les dérives

Depuis la mise en application de la loi Hadopi du 28 octobre 2009, le téléchargement est devenu « officiellement » illégal.

Répression et sanctions
Le téléchargement illégal d’une oeuvre protégée par les droits d’auteur expose à des risques de sanction pénale. En théorie, ce fait est susceptible de constituer un délit de contrefaçon dont la peine peut atteindre jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende. En matière répressive, une tolérance existe cependant concernant le téléchargement illicite. Le dispositif issu des lois Hadopi prévoit en effet une graduation dans les mesures prises à l’encontre des internautes.
La procédure mise en place est la suivante :
Une fois saisie par les ayant-droits, l’Hadopi adresse un email d’avertissement à l’adresse choisie par l’utilisateur lors de la souscription de son abonnement à Internet. Selon le rapport d’activité 2010 de l’Hadopi, 470 935 recommandations de ce type ont été envoyées entre août 2010 et avril 2011.
En cas de récidive dans les 6 mois à compter de l’envoi de cette première recommandation, un nouveau courrier électronique est envoyé à l’utilisateur. Il s’accompagne alors d’une lettre envoyée en recommandé à son domicile. 20 598 secondes recommandations de ce type ont été envoyées entre août 2010 et avril 2011.
Si l’intéressé se trouve à nouveau en état de récidive dans le délai d’un an, la Commission de protection des droits l’informera des risques de poursuites pénales à son encontre par l’envoi d’une nouvelle lettre remise contre signature. Elle pourra éventuellement décider de saisir le parquet en lui transmettant le dossier. A l’issue de la procédure judiciaire, le juge aura alors la possibilité de prononcer une amende et/ou la suspension de la ligne.

En cas de récidive, le tribunal correctionnel peut interrompre la connexion internet de 1 mois à 1 an. A cette sanction s’ajoute une amende pouvant aller de 1500€ à 3750 €

Sont ainsi principalement visés les nombreux utilisateurs ayant recours à des téléchargements illégaux via des plateformes de partage de fichier (réseaux dits « peer to peer » Ne pas confondre avec le streaming

Que peut-on faire ?

Ecouter ou télécharger de la musique sur Internet n’est pas forcément illégal. Mode d’emploi de quatre sites gratuits ou payants qui permettent aux ados de respecter la loi

Jamendo
Jamendo est un site web qui propose des albums de musique en téléchargement gratuit. Les musiciens, qui autorisent cette gratuité pour les internautes grâce aux licences ouvertes.
Deezer
Aucun fichier à télécharger ! Sur ce site, la musique s’écoute en streaming (diffusion continue), directement en ligne. C’est gratuit, mais si vous voulez écouter plusieurs titres, il faudra vous inscrire en donnant votre adresse mail. Vous pourrez ensuite créer vos playlists (sélections de morceaux).
L’’accès“premium”, à 9,99 euros par mois,permet d’éviter les coupures publicitaires et d’utiliser le site sur son smartphone (iPhone, Blackberry…).

Spotify
Pour écouter de la musique via le logiciel Spotify, il faut d’abord s’inscrire. Puis télécharger gratuitement le logiciel et l’installer sur votre ordinateur. L’accès “open”, gratuit, permet d’écouter de la musique en ligne, en streaming (diffusion continue), et de créer ses playlists. (des pubs ou un abonnement)

iTunes
Le logiciel d’Apple propose de télécharger de la musique légalement, en achetant les morceaux. Une fois le logiciel gratuit installé, il faut s’inscrire et donner ses références de carte bancaire. Vous pouvez alors télécharger toutes les nouveautés musicales proposées par le site, avec un son de bonne qualité. Comptez de 0,69 à 1,29 euro le morceau.

Beezik
Beezik est un peu un ovni parmi les sites de téléchargement. Il se proclame, en effet, “plus que gratuit” : le téléchargement vous rapporte de l’argent, sous forme de réductions à utiliser chez les partenaires du site. En échange, durant le temps de téléchargement, Beezik vous impose la diffusion d’une pub vidéo.